Suivi ornithologique

Historique des inventaires

Depuis 1996, c’est à dire un an après la plantation du premier arbre de l’arboretum, des inventaires ornithologiques sont menés à la Petite Loiterie début mai, tous les 3 ou 4 ans, par Michel Fouquet, ornithologue professionnel et ami de longue date. Après avoir passé quelques années à l’INRA (Institut National de Recherche Agronomique), Michel Fouquet a poursuivi sa carrière au CNERA Avifaune migratrice (Centre national d’étude et de recherche appliquée) à la station de l’île d’Olonne. Dans le cadre de ses missions, il a notamment assuré un suivi mensuel des étangs du nord Deux-Sèvres ainsi qu’un suivi hebdomadaire du lac du Cébron de 1982 à 2013. Il est membre permanent du jury du FIFO (Festival international du film ornithologique) de Ménigoute, et conseiller ornithologique du Groupe Ornithologique des Deux-Sèvres (G.O.D.S.), dont il a été l’un des membres fondateurs.
Les inventaires qu’il mène à la Petite Loiterie représentent un travail considérable dont nous ne le remercierons jamais assez.

Le but initial de ces inventaires était de constater l’évolution de la population des oiseaux potentiellement nicheurs en fonction du changement de milieu important qui allait s’opérer au fil des ans à l’arboretum : de milieu très ouvert (champs cultivés non bordés de haies) en 1990, il a connu la création d’un étang (1993) et de mares (2001), la plantation de haies (de 1993 à 1995), puis la plantation de jeunes arbres à compter de 1995 et d’arbustes à compter de 2000, végétaux ligneux qui ont grandi et ont occupé l’espace tant en hauteur qu’en largeur.

Il n’était pas nécessaire de faire ces inventaires tous les ans, les évolutions étant somme toute assez lentes même si elles ont été radicales.
Comme on pouvait s’y attendre, le nombre d’espèces de milieux ouverts ou “bas” a nettement diminué, tandis que le nombre d’espèces de milieux arborés ou haies hautes a, lui, considérablement augmenté.

Cette approche nous a amenés à regrouper les oiseaux selon leur milieu de prédilection.
Dans le tableau ci-après, vous trouverez l’ensemble des espèces inventoriées, le détail des comptages au fil des ans étant présenté dans des tableaux différents pour chaque type de milieu.

En cliquant sur le nom de l’espèce, vous afficherez la page présentant les tableaux comportant le détail des comptages de cette espèce.

Nota Bene : il s’agit là uniquement des espèces potentiellement nicheuses.

Tableau des espèces d’oiseaux inventoriées

Les espèces d’oiseaux inventoriées selon leur milieu de prédilection

Chaque élément de cette liste est cliquable, et amène à une page présentant les tableaux comportant le détail des comptages des espèces du milieu désigné.


 

Les espèces d’oiseaux non nicheuses observées lors des inventaires

Outre les espèces potentiellement nicheuses qui ont fait l’objet des inventaires, notre ami ornithologue, qui n’est pas sectaire, a également noté les quelques espèces non nicheuses contactées lors de ces mêmes inventaires. Il s’agit de :

  • Bondrée apivore
    (le 11/05/02, un individu dans le bois)
  • Busard des roseaux
    (le 10/05/98, un mâle immature à l’arboretum)
  • Épervier d’Europe
    (le 11/05/02, une femelle adulte dans les environs immédiats du bois)
  • Héron cendré
    (le 16/05/99, un individu à l’arboretum et un individu dans les environs immédiats du bois  le 11/05/02, deux individus à l’arboretum ; le 04/05/08, un individu à l’arboretum)
  • Martinet noir
    (les 10/05/98, 16/05/99, 11/05/02, 15/05/05 et 04/05/08, un individu à l’arboretum ; le 04/05/17, plusieurs individus à l’arboretum)
  • Pie-grièche écorcheur
    (le 16/05/99, un individu femelle à l’arboretum)
  • Sterne pierregarin
    (le 16/05/99, un individu à l’arboretum)

Autres espèces observées lors des inventaires

Notre ami ornithologue étant décidément large d’esprit, il a également noté les espèces de reptiles, d’amphibiens et de mammifères (sauvages exclusivement !) qu’il a observées lors de ses inventaires :

  • Orvet
    (le 04/05/08, un individu à l’arboretum)
  • Grenouille “verte”
    (à chaque inventaire, très nombreux individus à l’arboretum)
  • Rainette verte
    (le 04/05/17, plusieurs individus à l’arboretum)
  • Chevreuil
    (le 15/05/05 et le 04/05/17, dans le bois, traces, laissées ou aboiements)
  • Lièvre
    (le 15/05/05, un individu dans le bois, et le 04/05/08, un individu à l’arboretum et un individu dans le bois)
  • Sanglier
    (le 15/05/05 et le 06/05/12, dans le bois, traces ou laissées)